Sud-Ouest

Après une première plénière sur la gouvernance lors de la soirée d’inauguration en juillet, les adhérents de la région ont poursuivi le programme local par deux rendez-vous, l'un sur des aspetcs juridiques, l'autre sur des problématiques de gouvernance et de transmission.

 

Tout d’abord, en septembre à l'occasion d'un atelier animé par le cabinet Fidal sur le pacte Dutreil. Pour les nouveaux adhérents de la région qui ne connaissaient pas encore le dispositif, les principes du pacte Dutreil ont été rappelés : un dispositif qui permet de faciliter la transmission d’entreprise en allégeant considérablement la fiscalité. L’objectif de cet atelier était avant tout d’en expliquer les mécanismes (valorisation des titres, droits de donation, engagements…), les avantages bien sûr mais aussi les précautions à prendre.

Parmi les commentaires des participants, l'un a particulièrement retenu l'attention : « je n’en reviens pas ! Comment mes parents ont-ils pu réaliser leur transmission sans cet outil. Cela nous aurait considérablement aidé et facilité les choses. Merci pour ce bel atelier. »

 

FAMILLE ET GOUVERNANCE À TRAVERS LES GENERATIONS

 

Quelques semaines plus tard, le 13 novembre, s’est tenue la deuxième plénière du FBN Sud-Ouest à l’hôtel Burdigala. Le thème, "Famille et Gouvernance à travers les générations", a été développé par Alain Martel, expert en Gouvernance, et illustré par le témoignage de Charlotte Daher, actionnaire de l'entreprise familiale DAHER.

Des grands enseignements à retenir, il ressort que l'entreprise familiale doit composer avec des problématiques à la fois familiales et d'entreprise. La question est alors posée d’organiser les rapports entre la famille et l’entreprise et au sein de la famille elle-même, de manière à garantir la pérennité de l’entreprise familiale. Les enjeux de transmission nécessitent également d’impliquer et de fédérer la famille.

Il est donc essentiel de ne pas attendre et de structurer sa gouvernance, de séparer la gouvernance de la famille et la gouvernance de l’entreprise, de fédérer les actionnaires familiaux autour d’un projet et de préparer le « futur » en suscitant l’envie et l’intérêt de potentiels successeurs.

Cependant, la mise en place de ces processus spécifiques et des outils adaptés est infiniment variable d’une famille à une autre, d’une entreprise à une autre. Elle nécessite une bonne compréhension de la culture et de l’histoire de la famille et de l’entreprise.

Toutes les recommandations évoquées auront été parfaitement illustrées par le témoignage de Charlotte Daher, actionnaire de la cinquième génération de l’entreprise Daher.

 

Le programme 2019 est d'ores et déjà disponible. Pour le consulter, cliquez sur le lien ci-dessous

Consulter l'agenda

 

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account