On définit le plus souvent l’entreprise familiale comme le lieu d’interaction entre trois sous-systèmes, les 3 cercles : la famille, l’actionnariat et l’entreprise

De nombreuses définitions de l’entreprise familiale sont proposées. Elles se rejoignent néanmoins sur quelques points essentiels :

  • la famille détient une part, sinon majoritaire, significative du capital et des droits de vote de l’entreprise ;
  • la famille est impliquée dans la gestion de l’entreprise, soit dans le management, soit dans la gouvernance,
  • la famille a une volonté de transmettre l’entreprise à la génération suivante.

 

Au FBN France, nous souscrivons à la définition de l’entreprise familiale émanant de la Commission Européenne.

Une entreprise familiale est une entreprise familiale si :

  • La majorité des votes est dans la possession de la personne physique qui a fondé l’entreprise, dans la possession de la (des)personne(s) physique(s) qui ont acquis leur part de capital ou dans la possession de leurs époux, parents, enfants ou descendants de leurs enfants. La majorité des votes peut être directe ou indirecte.
  • Au moins un représentant de la famille est impliqué dans le management ou l’administration de l’entreprise.
  • Les entreprises cotées rentrent dans la définition de l’entreprise familiale si la personne qui a fondé ou acquis l’entreprise ou leur famille ou leurs descendants possèdent 25% des droits de vote.

Cette définition inclut les entreprises familiales qui n’ont pas encore vécu de transfert à la deuxième génération. Elle couvre aussi les propriétaires seuls et les auto-entrepreneurs à condition qu’il y ait une entité légale à transmettre.

Et vous, comment la définissez-vous ?

©2022 FBN FRANCE 

Contactez-nous

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils