Les entreprises familiales ont quelques défis à relever pour durer… Quels sont-ils ?

 

1 . Organiser et structurer leur gouvernance

Clef de voûte de la transmission, la gouvernance est un outil de performance et de durabilité. Elle permet d’organiser le plus en amont possible des règles, créer des instances qui fixent précisément le rôle et les implications de chaque actionnaire familial, le mode opératoire à adopter lors de certaines phases décisives et qui pourront ainsi favoriser une communication transparente et harmonieuse, afin de prévenir et gérer les crises. Sa mise en œuvre doit être méthodique, inclusive de tous les acteurs familiaux, et flexible face aux changements liés à l’interaction entre la famille, l’entreprise, l’actionnariat et l’environnement externe au sens large.

 

2. Anticiper et préparer leur transmission

Tout d’abord, connaissez-vous les chiffres de la transmission ?

Nous nous situons en décalage par rapport à nos partenaires européens : 22 % des entreprises y sont transmises de manière intrafamiliale contre 51 % en Allemagne, 64 % en Pologne, 75 % en Autriche ou 80 % en Italie*. Le pacte Dutreil, dispositif d’abattement fiscal, est méconnu : plus de 80% des dirigeants ignorent de quoi il s’agit…

Et pourtant… Aujourd’hui en France, la transmission est un sujet économique majeur :  1 dirigeant sur 4 a plus de 60 ans !

Une transmission réussie, cela s’anticipe et se prépare à plusieurs (cercles famille, actionnaires, entreprise), c’est une démarche inclusive de long terme (environ 10 ans) qui va bien au-delà de la dimension patrimoniale. Sa dimension humaine est essentielle et trop souvent négligée.

La famille est à la fois le facteur compétitif distinctif des entreprises familiales par rapport aux entreprises non familiales, et le dénominateur commun des sources d’échecs de la transmission…
*Baromètre de la transmission des PME, CNCFA/BPCE

 

3. Informer, préparer et intégrer les nouvelles générations qui sont l’avenir des entreprises familiales !

Pensez aux nouvelles générations est un facteur clé de pérennité ! Elles sont l’avenir de l’entreprise familiale. Leur formation et leur intégration den tant qu’actionnaire responsable ou dirigeant reste un enjeu clé pour assurer une transmission dans de bonnes conditions.

Chaque dirigeant est là pour passer un relais, pour transmettre. La démarche « Next Gen » doit être impulsée par les actionnaires et la famille en favorisant l’intégration des nouvelles générations dans les différentes instances de gouvernance (conseil d’administration et conseil de famille par exemple). Il conviendra de les accueillir assez tôt dans l’entreprise familiale pour les sensibiliser et leur permettre de découvrir les multiples rôles qui s’offrent à un actionnaire actif. Ainsi elles pourront se faire leur propre perception de l’entreprise familiale et prendre le temps de mûrir leur projet personnel.

Intégrer les plus jeunes dans les organes de gouvernance est aussi essentiel pour préparer l’avenir. La diversité des profils et des générations dans les conseils d’administration aura des impacts positifs tels que la créativité, l’innovation et la génération d’idées nouvelles. Les nouvelles générations ont un apport bénéfique sur le monde de l’entreprise, elles apportent un nouveau regard et challengent les plus anciens. Elles sont plus engagées que les précédentes et veulent mettre du sens derrière leurs actions. Elles attendent donc que leur entreprise familiale s’engage, de façon concrète, sur les enjeux sociaux et environnementaux !

 

4. La durabilité 

Le modèle de l’entreprise familiale est un poids lourd de notre économie. Il représente 70% du PIB mondial, c’est donc un formidable levier d’action et d’accélération pour transformer notre économie et rendre notre monde plus durable et plus humain. Et cette pérennité cette vision de long terme, les entreprises familiales la portent dans leur ADN et dans leur volonté de transmettre de génération en génération, de durer et de contribuer.

Le thème de la durabilité occupe ainsi une place prépondérante dans la plupart des entreprises familiales.

En 2019, le FBN a rejoint le mouvement UNCTAD et signé la charte d’engagement des ODD. Conjointement, le FBN et les Nations Unies ont élaboré l’initiative mondiale des Entreprises Familiales pour le Développement Durable (FBSD), scellée par une charte « Defining Success Across Generations », véritable promesse d’engagement responsable,
au service d’un monde meilleur. Cette initiative vise à mobiliser les entreprises familiales à intégrer la durabilité dans leurs stratégies commerciales, s’engageant ainsi à apporter des contributions concrètes et mesurables aux objectifs de développement durable (ODD).

 

Le FBN accompagne les entreprises sur ces enjeux pour les aider à grandir et durer…

Parmi nos membres, la durée de vie moyenne des entreprises familiales est de 80 ans. Plus d’un tiers ont célébré leur premier jubilé, plus d’un quart sont centenaires, et 3 d’entre elles ont largement dépassé leur bicentenaire, la doyenne ayant plus de quatre siècles !

©2022 FBN FRANCE 

Contactez-nous

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils