Compte-rendu Webinar Cross-Chapter FBN France – FBN Belge
Simone Pérèle : 70 ans de passion et de transmission

Le 30 novembre 2020, nous avons organisé le premier webinaire inter-chapitres avec la Belgique. Philippe Grodner, a été tout de suite d’accord pour nous recevoir chez lui, c’est-à-dire chez Simone Pérèle, et évoquer un thème prometteur ’70 ans de passion et transmission’.

Plus de 50 participants étaient présents !

 

Après quelques échanges entre Caroline Mathieu, Déléguée Générale de FBN France et Anne Mörk Soenen sur les spécificités des deux chapitres, le Président du FBN Belge, Philippe Haspeslagh a introduit nos orateurs : Philippe (Président, G2 du groupe Simone Pérèle, Président du FBN France et membre du Conseil de FBN International) et Mathieu Grodner (Directeur Général, G3 Simone Pérèle).

Première partie

Mathieu Grodner présente en préambule l’histoire de la Maison familiale, fondée il y a 72 ans par sa grand-mère Simone Pérèle en 1948.  En 1985, ses enfants, Catherine et Philippe Grodner, reprennent le management opérationnel et sont responsables pour l’expansion internationale de la marque. En 2005, Stéphanie Bujard et Mathieu Grodner poursuivent l’œuvre de leur grand-mère.  Mathieu opère en tant que CEO et Stéphanie comme Directrice des marques et développement des produits.

Faits marquants :

  • Un soutien-gorge est composé de 35 pièces : le tout est centralisé et développé en France.
  • Simone Pérèle existe dans plus d’une soixantaine de pays avec 1500 collaborateurs, 3 unités de productions propres, plus de 2500 points de vente. Cette entreprise de taille intermédiaire réalise un chiffre d’affaires global de 150 millions d’euros, dont 75% à l’international.
  • La vente digitale, en forte croissance, représente une part significative de leur chiffre d’affaires.
  • Ils sont principalement distribués à travers des department stores (style Galleria Inno) et des boutiques multi-marques. Ils ont également développé une chaîne de magasins en propre, en forte expansion.
  • Le Covid a impacté leur CA en 2020 dans une proportion similaire à ce que leur secteur et celui du retail subissent actuellement. Le premier confinement, global et international, a stoppé net les ventes, mais la deuxième vague, moins générale, leur permet, malgré les contraintes différentes selon les pays, de continuer leurs opérations.

Plusieurs précisions très intéressantes sur ce métier de la lingerie haut de gamme sont apportées au fil du Q&A avec notre auditoire:

  • Le budget annuel d’une femme en lingerie est de 90 € mais selon le pays, on privilégie plus les pièces moins coûteuses (Etats-Unis) ou seulement une pièce luxueuse (Italie et Europe de l’Est).
  • Simone Pérèle est une marque de luxe française. Aussi importe-t-il que les campagnes d’image et les mannequins incarnent l’image de la femme française occidentale, très prisée à l’international.

 

Seconde partie
sous forme de questions réponses, animée par Philippe Haspeslagh, avec plusieurs sujets

  • Transition et gouvernance

La transition de la G2 à la G3 chez Simone Pérèle a été préparée sur une longue période. Mathieu, diplômé d’une école de commerce, débute sa carrière dans la finance ; à la demande de son père, il rejoint Simone Pérèle en 2006, tout en ayant convenu que Mathieu pouvait quitter l’entreprise s’il le souhaitait, après avoir occupé différents postes à responsabilités. En 2009, Mathieu obtient un MBA à l’INSEAD   et confirme sa résolution de rejoindre l’entreprise familiale. Il multiplie les expériences au sein de Simone Pérèle à l’international et à son retour, il est nommé Directeur Général Adjoint en 2014, puis Directeur Général en 2015.

Le triptyque nécessaire pour assurer à une transition le plus de chances

  • Volonté, motivation personnelle et pas d’obligation de joindre la société
  • Compétences qui se construisent à l’intérieur de la société beaucoup plus qu’en dehors
  • Double légitimité :
    • d’abord à l’extérieur de la société puis à l’intérieur. Son premier job à responsabilités dans une business unit comportait des résultats mesurables, afin d’évaluer sa performance comme n’importe quel autre manager de l’entreprise. Pas de route tracée sans rendre compte de ses actes.
    • Vis à vis des collaborateurs ainsi que des actionnaires

La transition a également signifié pour Philippe qu’il se devait de rendre la relation plus professionnelle et essayer d’enlever de l’affect dans la relation, c’est-à-dire passer d’une relation père-fils à Président-DG.

 

 

La transition a également été accompagnée par un coach conjointement choisi par Philippe et Mathieu et qui par la suite a travaillé avec tous les membres du comex.

Le processus de transmission a également offert l’opportunité de travailler avec le comex sur la stratégie, la culture et le business model et de renforcer ainsi l’affectio societatis. L’ensemble de la culture, des valeurs et croyances du groupe ont été approuvées par la suite par les actionnaires.

  • Charte familiale

La rédaction de la charte familiale est un travail très utile et nécessaire.

La G2 chez Simone Pérèle compte aujourd’hui 7 petits-enfants et cette G4 n’a pas fini de grandir ; dès lors, la croyance que tout le monde aura toujours la même vision et sera aligné, est simpliste.  Philippe et sa sœur ont très vite compris qu’il fallait organiser les choses. Philippe recommande à chaque entreprise familiale de se donner le temps pour construire la charte familiale, de fixer les règles du jeu et de le faire de préférence dans une période où la famille s’entend bien.

Chez Simone Pérèle, le processus a duré de nombreuses années, avec l’assistance d’un coach. Ce n’est pas le coach qui a amené la solution miracle, parce que chaque famille est particulière et spécifique, mais il aide à retirer une partie de l’affect, à mettre à plat les valeurs et le fonctionnement de la famille au bénéfice de la pérennité de l’entreprise et à maintenir l’harmonie au sein de la famille.

Le résultat de ce travail de fond est un actionnariat solide qui garantit la pérennité de l’entreprise.

  • Comité stratégique avec administrateurs externes qui sert aussi de Comité des sages et d’arbitre en cas de contentieux.  Pour l’instant ils n’ont pas  fait appel à cette fonction mais la charte familiale le prévoit.
  • Actionnaires ou travailler dans l’entreprise ?

La charte règle l’entrée et sortie dans l’entreprise et l’actionnariat de l’entreprise.

Pour l’instant, deux membres travaillent dans l’entreprise. Aux côtés de Mathieu, se trouve sa cousine Stéphanie Bujard, directrice de l’offre cadrage de collection, prévisions de vente, achats matière première et communication. Présente durant le webinaire, Stéphanie témoigne de l’importance et de la valeur ajoutée du travail en famille, qui permet une compréhension plus aisée sur le long terme. Les autres enfants ont été formés au statut d’actionnaire responsable.

 

Purpose – Sens au-delà des résultats financiers :

La nouvelle génération, comme employé ou consommateurs, a besoin de sens, elle est très ‘purpose’ driven.

‘Donner à la femme la possibilité d’être elle-même au quotidien’ , telle est la mission et la promesse de Simone Pérèle.  L’objectif est que leurs collaborateurs et les clients adhèrent à cette mission, qui se traduit dans un engagement sociétal de toute façon inscrit dans leur ADN.

Simone Pérèle est un bel exemple de transition de la G2 à la G3 et de collaboration entre des représentants de la G3. Au nom des participants, nous tenons à remercier Philippe et Mathieu Grodner ainsi que Stéphanie Bujard pour leurs témoignages, très empreints de la culture du FBN : ouverte, transparente avec la volonté de partager et de faire profiter les autres membres de leur expérience.

Ce webinaire chapitre croisé entre la France et la Belgique ouvre le chemin des possibles vers d’autres pays dans l’attente de pouvoir se retrouver en présentiel !

 

©2022 FBN FRANCE 

Contactez-nous

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Aller à la barre d’outils