Accès Membres FBN France

Actualités

Les huits règles d'or pour travailler en famille

"Les huit règles d'or pour travailler en famille" - Le figaro.fr Madame le 6 février 2015

Votre fratrie a décidé de reprendre l'entreprise de vos parents. Problème : vous aimez trop votre sœur pour lui faire le moindre reproche et détestez trop votre frère pour tenir plus de dix minutes avec lui dans la même pièce. Mélanger l'affect avec le travail serait-il une mauvaise idée ? Pas si on impose les bonnes règles.

Votre père vous a proposé de reprendre les rênes de l’entreprise familiale, qui existe depuis plus de trois générations. Honorée, vous êtes tout de même un peu vexée que le patriarche vous demande de copiloter l’affaire avec Charles, votre frère aîné pédant. Partagée entre devoir, envie et répulsion, oserez-vous décevoir votre père ? Serez-vous le maillon faible qui conduira le fruit de décennies de travail à sa perte ? Ah, le travail en famille ! Tout un poème ! « C’est un challenge plus important que pour n’importe quelle autre entreprise. Il faut gérer beaucoup d'émotionnel et d'affectif tout en restant rationnel. Cela peut être la pire des situations, explique Émilie Bonamy, dirigeante du cabinet ELB Conseil. Mais cela peut être aussi la meilleure, si on s'est posé les bonnes questions et si on a établi des règles. » Suivez la charte de bonne conduite.

Lire la suite de l'article

Comment assurer la survie de son entreprise

"Comment assurer la survie de son entreprise ?" - Le Devoir.com le 27 septembre 2014

Selon des enquêtes menées au Québec, 30 % des propriétaires de PME envisagent de prendre leur retraite d’ici dix ans, alors que 48 % des entreprises n’ont aucun plan de succession des cadres dirigeants. Ce constat est similaire en France, au Canada et dans la majorité des pays consultés. « Dans l‘histoire de l‘humanité, on n’a jamais eu autant d’entreprises à céder et à reprendre », observe Luis Felipe Cisneros Martinez, professeur agrégé au Département du management à HEC Montréal.

Pour cette raison, les Entretiens Jacques-Cartier organisent un colloque international sur le thème Relève PME et succession d’entreprises familiales : enjeux stratégiques, organisationnels et humains, et meilleures pratiques.

M. Cisneros est l’un des co-organisateurs. « Il s’agit d’un colloque où la francophonie se rencontre pour aborder le fait que, dans le monde occidental, on a une situation particulière, explique-t-il. D’une part, il y a le fait que les baby-boomers ont créé la majorité des entreprises qu’on connaît à présent alors que, d’un autre côté, la nouvelle génération a de nouvelles valeurs, dont la conciliation travail-famille : ils ne veulent pas travailler sept jours par semaine ! »

Lire la suite de l'article

Les Ateliers Perrault remportent le Grand Prix de l'entreprise familiale du Grand-Ouest

"Les Ateliers Perrault remportent le Grand Prix de l'entreprise familiale du Grand-Ouest" - Bati Journal.com le 11 juin 2014

Les Chênes, trophée de l'entreprise familiale 2014 ont été remis pour le Grand Ouest de la France. Ce prix couronne le choix et la volonté de demeurer une entreprise familiale. Longévité, adaptation de l'activité à son marché, développement et transmission d'un savoir-faire familial, en valorisant notamment le savoir-faire familial transmis d'une génération à une autre. Les Ateliers Perrault Frères, une signature prestigieuse dans le secteur patrimonial, a remporté le Grand Prix.

Lire la suite de l'article

Family Business : l'art délicat du management de la famille

"Family Business : l'art délicat du management de la famille" - L'Usine Nouvelle.com le 10 juin 2014

Souvent présentées comme des modèles de résilience, les entreprises familiales peinent parfois, à l’image du groupe PSA, à éviter les crises de gouvernance. Faute d’instaurer des règles précises.

Rodolphe Saadé, 44 ans, sera bientôt à la barre de la CMA CGM. Le numéro trois mondial des conteneurs a fait évoluer sa gouvernance, il y a quelques jours, en intronisant à sa tête le fils aîné du patron Jacques Saadé. Alexandre Ricard, le petit-fils du fondateur, Paul, et neveu du PDG, Patrick, devrait prendre les commandes du numéro deux mondial des spiritueux début 2015, après un long parcours au sein du groupe. Chez Hermès, Axel Dumas, 44 ans, issu de la sixième génération de la famille qui contrôle le groupe de luxe, a pris, il y a un an, la gérance, au terme d’une procédure bien orchestrée. Tous les groupes n’ont pas cette intelligence collective. "Le problème de PSA, c’est la famille Peugeot !", entendait-on régulièrement ces derniers mois dans les commentaires off de certains cadres en interne ou d’observateurs. Les divisions entre les trois branches de la famille Peugeot, représentant quelque 300 actionnaires familiaux, ont paralysé le groupe pendant des mois, voire des années, et l’ont mené au bord de la faillite. Les entreprises familiales sont souvent présentées comme des modèles de résilience. Plus stables, moins soumises aux aléas conjoncturels, capables d’investir dans la durée et d’être patientes quant au retour sur investissement… C’est vrai. Mais d’autres dangers les menacent : rivalités, conflits de générations, secrets. Des crises, il y en a forcément. Certains grands groupes, mais aussi nombre de PME et d’ETI familiales peinent à éviter les pièges, faute de se donner, "en temps de paix", des règles de gouvernance claires.

Lire la suite de l'article